Le réseau des élus délégués à la sécurité s’est réuni le 3 février 2020 au sein de l’Hôtel de ville de Bois-Colombes.

Tout d’abord, Monsieur Gilles CHAUMERLIAC, Adjoint au Maire de Bois-Colombes, délégué à la prévention et à la sécurité publique a témoigné des salutations du Maire en remerciant chaleureusement les élus présents.

 

 

Monsieur Vincent MARCHAND, Directeur général de l’Association des Maires des Hauts-de-Seine a excusé le Président de l’AMD 92, Monsieur Christian DUPUY qui félicite les réseaux d’élus pour leur travail et leur implication. Puis, il a annoncé l’ordre du jour :

  1. Présentation de la prévention et de la sécurité publique de Bois-Colombes (Police Municipale, Police Environnement) et visite du centre de supervision urbain.
  2. Intervention du Président de la société LPN, Monsieur Tibor VASS, sur le renforcement des dispositifs par des agents de sécurité et l’ouverture d’une école dédiée à la formation des agents de sécurité avec stand de tir, permettant la formation de toutes les catégories de personnels au tir. 
  3. Questions diverses :

- Fiche réflexe « accueil d’une victime de violences au sein du couple » et contrat de mobilisation et de coordination sur les violences sexistes et sexuelles au sein des Hauts-de-Seine.

- REMOcRA, plateforme collaborative pour simplifier et automatiser les échanges entre les communes et la BSPP.

En premier lieu, Monsieur Gilles CHAUMERLIAC a proposé de laisser la parole à son chef de service de la police municipale, Monsieur Aurélien DULERY. Ce dernier a présenté la police municipale de Bois-Colombes qui est constituée de 47 agents s’appuyant sur un centre de supervision urbain efficace. Ainsi, 70 caméras soutiennent l’action de surveillance du domaine public menée par les agents municipaux dont ceux de la brigade environnement. Cette brigade est spécialisée notamment dans le relevé des infractions liées à la salubrité publique.

Ensuite, le Président de la société LPN, Monsieur Tibor VASS a fait part aux élus de la création récente d’un institut français de sécurité (IFS), seul organisme habilité par le Ministère de l’Intérieur à délivrer des certificats professionnels « intervenant en surveillance armée ». Aussi, l’IFS ouvre un stand de tir permettant aux policiers municipaux d’obtenir des créneaux afin de s’exercer à la pratique de l’arme.

Le Directeur général de l’Association des Maires des Hauts-de-Seine, Monsieur Vincent Marchand a par ailleurs informé les élus d’une fiche réflexe « accueil d’une victime de violences au sein du couple » destinée aux policiers municipaux. Très intéressés par la question de la prévention des violences faites aux femmes, les élus ont alors validé la proposition d’inscrire cette thématique au prochain ordre du jour.

Monsieur Vincent MARCHAND a en outre présenté de manière succincte la plateforme collaborative intitulée REMOcRA, simplifiant les échanges d’informations entre les communes et la BSPP. Avec l’accord des élus, ce sujet pourra être abordé lors d’une réunion du réseau.

Du reste, Monsieur Vincent Marchand a rappelé que le CDAD est à l’initiative du festival du film judiciaire débutant le 4 mars. Ce festival vise à développer la conscience citoyenne des jeunes. Les communes sont invitées à contribuer à l’organisation de celui-ci.

Monsieur Gilles CHAUMERLIAC a finalement remercié l’ensemble des participants pour les nombreux échanges constructifs. Un compte rendu sera diffusé aux élus dans les meilleurs délais.